Les acteurs

a) Membres du groupe de travail

Le groupe de travail « Manuscrits de Stendhal » (université Grenoble Alpes) a été constitué initialement par Gérald Rannaud dans les années 1990, à partir des travaux réalisés depuis 1988 par certains de ses membres dans le cadre de programmes de recherche issus d'appels d'offre du CNRS et/ou de l'Agence Rhône-Alpes de recherches en Sciences Humaines. Depuis 2006, ce groupe, international et pluridisciplinaire, réunit une vingtaine de chercheurs en France et à l'étranger, associant littéraires, linguistes et informaticiens autour d'un projet commun.

Muriel Bassou ✝ , docteur en Lettres modernes, professeur agrégée du secondaire (Paris)

Muriel Bassou a soutenu une thèse en 2011 à l'université Stendhal-Grenoble 3 portant sur l'amitié chez Stendhal. Rattachée à l'équipe E.A. 3748 - Traverses 19-21, elle a enseigné dans le secondaire. Depuis 2007, elle a participé au groupe des « Manuscrits de Stendhal » et a pris part activement au projet éditorial. Co-éditrice du tome 3 des Journaux et Papiers, elle s'intéressait particulièrement à la question de l'écriture en collaboration.

Paola Cattani, docteur en Lettres modernes

Ancienne élève de l'École Normale de Pise et post-doctorante au Collège de France, Paola Cattani a enseigné à l'Université de Trente et de Milan, et a actuellement un contrat de recherche auprès de l’Università degli Studi de Milan. Ses recherches portent sur l'histoire des idées de littérature et sur le rapport entre littérature et politique. Elle a publié Paul Valéry e le arti visive. Disegno, pittura, architettura e parola poetica, Pisa, Ets, 2007 et Le Règne de l’Esprit. Littérature et engagement au début du XXe siècle, Firenze, Olschki, 2013). Elle a participé aux travaux du groupe de 2010 à 2012.

Marie-Rose Corredor, professeur émérite université Stendhal-Grenoble 3

Responsable du CESR de 2000 à 2012, où elle a organisé colloques internationaux et journées doctorales, Marie-Rose Corredor est spécialiste de Stendhal et du premier romantisme. Elle a coédité le premier volume des Journaux et papiers (Ellug, 2013).

Béatrice Didier, professeur émérite, ENS Ulm-Sèvres, Paris

Béatrice Didier est professeur émérite à l'École Normale Supérieure (rue d'Ulm) où elle a dirigé le département « Littérature et langages », après avoir été professeur à Paris VIII et avoir commencé sa carrière à l'université de Grenoble. Elle est l'auteur de nombreux articles et essais sur la littérature française de la fin du XVIIIe siècle et du XIXe siècle, en particulier : Stendhal autobiographe (PUF), La Chartreuse de Parme ou la dictée du Bonheur (Klincksieck). Elle dirige actuellement chez Champion l'édition des Œuvres complètes de Chateaubriand et celle des Œuvres complètes de George Sand.

Christiane François, professeur agrégée d’histoire.

Christiane François intervient dans le cadre du groupe « Manuscrits de Stendhal » pour des relectures de transcriptions  et en tant que caution scientifique, dans les annotations concernant le domaine historique, et dans la constitution de dossiers portant sur les rapports de Stendhal avec l’Histoire.

Lucy Garnier, docteur et traductrice.

Lucy Garnier a soutenu une thèse sur Stendhal en 2007 à l'université d'Oxford, et a participé au projet « Manuscrits de Stendhal » jusqu'en 2009, notamment en tant que post-doctorante (2008-2009) travaillant sur la question du théâtre de Stendhal dans le contexte de l'édition des Journaux et Papiers. Plus largement, sa recherche littéraire porte sur les études de genre au XIXe et XXe siècle, ainsi que sur la génétique textuelle. Elle exerce depuis 2010 une activité professionnelle de traductrice scientifique.

Elisabeth Greslou, ingénieure de recherches université Grenoble Alpes.

Après 12 ans passés à la direction des ELLUG, les éditions de l'université Stendhal, Elisabeth Greslou occupe actuellement un poste d'appui aux projets d'édition numérique de corpus à l'UMR Litt&Arts.

Madalina Grigore, docteur, enseignante du secondaire (Grenoble)

Madalina Grigore est professeur titulaire en Lettres Modernes dans le secondaire. Dans ses activités de recherches, elle étudie en particulier le thème de l'Histoire dans la littérature française des XIXe-XXe siècles. Membre du groupe de travail « Manuscrits de Stendhal », elle travaille en particulier sur le manuscrit R 5896 rés. (5), comprenant différents textes historiques, politiques et économiques de Stendhal.

Hélène de Jacquelot, professeur « associato », université de Pise

Hélène de Jacquelot est professeur « associato » de Littérature française à l'université de Pise. Spécialiste du XIXe et du XXe, et en particulier de Stendhal, elle a fait paraître en 2013 l'édition critique et génétique des Idées italiennes sur quelques tableaux célèbres en collaboration avec Sandra Teroni (Beaux-Arts éditions). Depuis 2007, elle participe aux travaux du groupe « Manuscrits de Stendhal » ; elle est également co-éditrice de l'édition imprimée des Journaux et papiers de Stendhal (ELLUG, t. 1, paru en 2013 ; t. 2, en cours).

Jean-Jacques Labia, MdC honoraire, université de Paris X

Angliciste et germaniste, Jean-Jacques Labia a enseigné la littérature comparée à Dijon et à Nanterre, édité en GF Armance (1994) puis l'ensemble fictionnel du corpus germanique de Stendhal (Le Rose et le Vert, 1998), mesurant l'exigence du recours aux livres annotés et aux manuscrits de l'auteur. A publié les notes autographes de l'exemplaire Filippi de Rome, Naples et Florence (« L'Année stendhalienne », 2003) et participe aux travaux de l'ITEM à Paris et du groupe « Manuscrits de Stendhal » à Grenoble (collaboration au dossier de Notes de l’Ecole centrale, publié dans l'édition imprimée des Journaux et Papiers, t. 1 ; co-éditeur du tome 2). Intérêt pour l'esthétique romanesque et l'histoire des idées, les Lumières (entre dix-septième et Spätaufklärung), le romantisme utopique (Kleist, Stendhal, Melville), la modernité viennoise et japonaise (Meiji, Taishô). Orientation plus récente vers la traduction.

Thomas Lebarbé, professeur, université Grenoble Alpes

Thomas Lebarbé est professeur en Humanités Numériques à l'université Grenoble Alpes. Spécialiste en linguistique de corpus et traitement automatique des langues, il est co-pilote du projet « Manuscrits de Stendhal en ligne » et assume la conception et le développement informatique de la plateforme logicielle. Il assure également l'encadrement d'une thèse de doctorat en linguistique dont l'objet d'application est la base documentaire des manuscrits de Stendhal. Il est par ailleurs chargé de projet Humanités numériques pour l'université. Ses travaux sur les chaînes éditoriales patrimoniales sont repris dans des projets similaires, notamment la « Fabrique de la Révolution de Jules Michelet », les inventaires des Bibliothèques privées à l'Âge Moderne et les manuscrits de Métral.

Françoise Leriche, professeur, université Grenoble Alpes

Françoise Leriche est membre de l’axe « Recherches éditoriales : philologie, génétique, humanités numériques » de l’équipe de recherche ArTES, et également chercheur associée à l’ITEM-CNRS. Spécialiste des manuscrits de Proust et de critique génétique, elle pilote le projet numérique « Correspondance de Proust », et dirige la collection « La Fabrique de l’œuvre » aux ELLUG . Elle participe au séminaire de travail du groupe « Manuscrits de Stendhal » et à la réflexion sur les enjeux génétiques et éditoriaux du projet depuis 2007.

Catherine Mariette-Clot, professeur, université Grenoble Alpes

Catherine Mariette-Clot est professeur de littérature française à l'université Stendhal-Grenoble 3, membre du « Centre d'études stendhaliennes et romantiques » de l'équipe E.A. 3748 - Traverses 19-21. Elle a soutenu une thèse sur Stendhal (1994), fait paraître une édition critique, Napoléon de Stendhal (Stock, 1998) et publié de nombreux articles sur cet auteur. Ses travaux portent actuellement sur la notion de « romanesque » au XIXe siècle (notamment dans les œuvres de George Sand et de Stendhal). Elle est co-éditrice du tome 3 des Journaux et Papiers.

Chantal Massol, professeur, université Grenoble Alpes

Chantal Massol, spécialiste de Balzac, a été directrice de l’équipe de Recherche Traverses 19-21 de l'université Stendhal-Grenoble 3

Maria-Ignez Mena Barreto,

Cécile Meynard, professeur, université d'Angers

Cécile Meynard est depuis septembre 2015 professeur à l'université d'Angers. Elle était auparavant MdC HdR à l'université Stendhal-Grenoble 3. Spécialiste du roman au XIXe siècle, et en particulier de Stendhal, elle s'intéresse aussi à l'écriture diariste aux XIXe et XXe siècles. Elle a piloté le groupe « Manuscrits de Stendhal » de septembre 2005 à septembre 2015 et organisé, à ce titre, un séminaire de travail trimestriel. Avec Thomas Lebarbé, elle a dirigé le projet d'édition en ligne des manuscrits de Stendhal sur ce site et elle est également co-éditrice de l'édition imprimée des Journaux et papiers de Stendhal (tome 1 paru en 2013 ; tome 2 en cours).

Gérald Rannaud ✝ , MdC honoraire, université Stendhal-Grenoble 3

Gérald Rannaud a été maître de conférence à l'Université Stendhal-Grenoble 3. Dans les années 1990, il a été l’initiateur du projet de transcription des manuscrits de Stendhal. Avec Yvonne Rannaud il a publié l’édition diplomatique de la Vie de Henry Brulard écrite par lui-même (t. I-III, Paris, Klincksieck, coll.« Bibliothèque du XXe siècle », 1996-1998.

Yvonne Rannaud, IPR honoraire

Jean-Yves Reysset, Docteur. Administrateur du site armance.com

Jean-Yves Reysset est titulaire d'une thèse soutenue en 1980 sous la direction de Victor Del Litto. De 1998 à 2008, au sein du groupe de travail « Manuscrits de Stendhal », sous la direction de Gérald Rannaud et en collaboration avec la Bibliothèque municipale de Grenoble, il a participé au projet de base de données et aux premières numérisations des manuscrits de Stendhal. Depuis 1998 il gère le site Internet Stendhalia présentant les travaux du « Centre d’études stendhaliennes et romantiques »

Hélène Spengler, MdC, professeur en classe prépa.

Auteur d'une thèse sur Stendhal, Hélène Spengler est actuellement chercheur associée à l'Equipe Traverses 19-21 (EA 3748, composante Centre d'études stendhaliennes et romantiques) de l'université Stendhal-Grenoble 3. Membre du groupe « Manuscrits de Stendhal » depuis 2000, elle a travaillé notamment sur les processus de création et la question de l'intertextualité génétique chez Stendhal. Elle participe aussi activement à l'édition collaborative des Journaux et Papiers du même auteur (co-éditrice du tome 3).

Anne Vikhrova, Doctorante

Anne Vikhrova est étudiante en M2 au LIDILEM et a travaillé sur les manuscrits de Stendhal pour son mémoire de master intitulé : « La caractérisation linguistique des disfluences scripturales d’un corpus littéraire : les manuscrits de Stendhal ».

Elaine Williamson, Professeur émérite de l'université de Londres

Elaine Williamson est professeur émérite de l'université de Londres, ancienne directrice du département d'études françaises de l'Institut britannique de Paris (ULIP). Spécialiste de la génétique textuelle et des rapports entre littérature, art et politique, elle a publié notamment Stendhal et la Hollande, Correspondance administrative inédite (1810-1812), Institute of Romance Studies, London, 1996 ; Vivant Denon, directeur des musées sous le Consulat et l'Empire. Correspondance (1802-1815), (en collaboration avec Marie-Anne Dupuy et Isabelle le Masne de Chermon), Éditions de la RMN, Paris, 1999 ; mise en ligne sur le site de la Fondation Napoléon en 2002 ; Stendhal, Correspondance générale, sous la direction de V. Del Litto, en collaboration avec Jacques Houbert et Michel-E. Slatkine, Honoré Champion, Paris, 6 vol., 1997-1999, ainsi que de nombreux articles consacrés à des manuscrits précédemment inédits de Stendhal.

Collaborateurs

Carole Jallud

Carole Jallud est titulaire d'un master art, culture et médiations techniques. Elle travaille actuellement au sein du réseau des bibliothèques de Grenoble et a réussi le concours d'assistant de conservation. Elle participe au projet des « Manuscrits de Stendhal » en tant que vacataire depuis 2009 (transcription, relecture et établissement du texte pour l'édition papier).

Charlotte Kocalenios

Charlotte Kocalenios est professeur de lettres modernes dans le secondaire. Elle a étudié la littérature à l'université Stendhal-Grenoble 3 et participé en tant que vacataire à la transcription pour le groupe « Manuscrits de Stendhal » de 2007 à 2010.

Typhaine Ledard

Typhaine Ledard est titulaire d'une licence « Lettres modernes », actuellement étudiante en thèse de doctorat Arts du spectacle, parcours « études cinématographiques » à l'université Stendhal-Grenoble 3. A participé au projet de 2009 à 2011.

Émilie Manon

Émilie Manon est responsable de la documentation et chargée d'animation web à l'Institut Saint Martin (institut de formation aux métiers de la santé - Croix-rouge française). Elle a participé au projet des « Manuscrits de Stendhal » en tant que vacataire de 2008 à 2012.

Kieran Paccoud

Êtudiant en DUT-SRC à l'IUT 1, Kieran Paccoud a effectué en 2014 son stage de 2e année au sein du groupe de travail. Il a entièrement revu le web-design du site internet en veillant à la transférabilité et à l'adaptabilité du dispositif.

Welore Tamboura

Welore Tamboura est doctorante en Sciences de l'information et de la communication au GRESEC (Groupe de recherche sur les enjeux de la communication), Université Stendhal et enseignante contractuelle en expression-communication à l'IUT2 de Grenoble. Elle participe au projet des « Manuscrits de Stendhal » en tant que vacataire depuis 2010 (transcription des fiches).

b) Partenaires

LITT&ARTS

L'UMR LITT&ARTS regroupe les différentes composantes grenobloises travaillant aux confins des littératures, de la didactique littéraire, de la sociologie de l’art, de l’anthropologie de l’imaginaire, des humanités numériques et des arts de la scène et des écrans.

LIDILEM

Le Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles (Lidilem) regroupe actuellement une cinquantaine de membres permanents et environ 80 doctorants. Tous organisent leurs travaux autour des axes et des programmes qui structurent l’activité du laboratoire. Les travaux menés au sein du Lidilem relèvent des sciences du langage : description linguistique, sociolinguistique, acquisition, constitution et exploitation de corpus, didactique des langues, traitement automatique des langues, étude des formes nouvelles d’interaction suscitées par les technologies de l’information et de la communication.

Bibliothèque municipale de Grenoble

Les Bibliothèques municipales de Grenoble, c'est un réseau de 14 bibliothèques, toutes accessibles aux personnes à mobilité réduite, des collections riches et diversifiées, des services pour tous les publics.

Le groupe « Manuscrits de Stendhal » a également monté un projet transversal, METILDE avec l’équipe du GRESEC.

c) Soutiens institutionnels

L’université Grenoble Alpes
La Bibliothèque municipale de Grenoble
La ville de Grenoble
La Maison des Sciences de l'Homme - Alpes
Le Cluster 13 « Culture, Patrimoine et Création », puis l’ARC 5, financé par la Région Rhône-Alpes
Le Ministère de la Culture et de la Communication
Cost Action A32 : Open Scholarly Communities on the Web